Babypedia Votre guide de bébé
retour
Famille & carrière

Conciliation de la vie familiale et du travail

Vie professionnelle et familiale, duo gagnant ? Trouver un équilibre entre vie professionnelle et vie de famille, toute femme en rêve ! Déposer votre bébé à la crèche, chez la nounou, arriver à l'heure au travail, terminer un dossier urgent, préparer le dîner,... les journées des «working mums» et «working dads» sont remplies, minutées et loin d'être reposantes. Comment concilier au mieux vie active et familiale ? Réponses...

Quelles possibilités s'offrent à vous ?

La question de savoir où placer votre enfant peut ne pas se poser car votre choix sera peut-être limité par les possibilités offertes par votre environnement proche. Quoi qu'il en soit, voici les différentes formules relatives aux modes de garde

 

 

Les Assistantes maternelles/ Nounou, le mode "famille"

L'assistance maternelle ou nounou propose pour l'enfant une vie semblable à celle qu'il aurait eu dans sa propre famille sur le plan de l'alimentation, des sorties, des jeux...  Elle est employée par vous au même titre qu'un salarié dans une entreprise et son statut est régi à ce titre par le Droit du Travail. Ses horaires sont souples, ce qui est un avantage appréciable si vous êtes retardée le soir. Il est important que votre enfant se sente bien chez sa nounou. Pour le vérifier, observez-le pendant quelques jours, s'il dort bien, s'il ne pleure pas dès qu'il arrive chez elle, s'il lui sourit... c'est qu'il est heureux. À l'inverse, s'il est grognon, agressif sans raison, s'il a des difficultés à s'endormir, essayez de venir le chercher plus tôt que prévu, à l'improviste, pour voir comment il se comporte.

 

La crèche, un mode de garde collectif

Cette structure accueille plus d'enfants que l'assistante maternelle.  Une dizaine contre 3 maximum pour la nounou. La crèche compte également une structure d'encadrement professionnel avec une puéricultrice diplômée d'Etat qui dirige l'établissement aidée d'auxiliaires de puériculture qui s'occupent des soins des bébés. La crèche voit également de manière régulière la visite d'un pédiatre pour répondre aux difficultés individuelles d'un enfant ou aider la crèche à répondre aux besoins de l'ensemble des enfants. Les horaires sont fixes et vous devez venir récupérer votre enfant aux heures prévues par le règlement. À noter qu'un enfant gardé en crèche sera davantage fatigué le soir qu'un enfant chez une assistante maternelle au vu du nombre d'enfants et de repères auxquels il doit s'habituer.

 

Votre enfant est gardé à la maison

L'autre solution pour votre organisation familiale est de faire garder votre enfant chez vous par une personne qui vient s'occuper de lui. Ce peut être un parent ou une tierce personne dont vous vous serez assurée des qualités humaines, de la bonne santé et de la compétence. Cette personne ne sera pas suivie par les services de l'Enfance comme une assistante maternelle, il est donc important qu'elle ait des références sérieuses et qu'elle vienne chez vous avant que vous repreniez votre travail pour que votre enfant s'habitue à elle.

 

Comment gérer et surmonter le quotidien ?

Pour réussir à concilier vite professionnelle et familiale, 4 règles sont essentielles.

1- Vous avez choisi de travailler ? Assumez votre choix et expliquez à votre enfant s'il a plus de 3 ans, que vous aimez votre travail et qu'une vie professionnelle contribue à votre bonheur mais que ce n'est pas parce que vous travaillez que vous l'abandonnez. S'il est tout petit, rassurez-le en lui disant que vous allez travailler et que vous rentrerez le soir pour vous occuper de lui.

2- Organisez-vous. Vous pouvez vous consacrer pleinement à votre travail dans la semaine pour être entièrement disponible le week-end ou faire des journées plus courtes en restant continuellement connectée à votre entreprise. Organisez-vous avec votre conjoint et d'autres parents pour amener votre enfant à l'école, pour faire des activités sportives. Si vous avez un poste à responsabilités n'hésitez pas à déléguer certaines tâches à vos collègues.

3-Profitez de chaque moment passé avec vos enfants. Laissez de côté du repassage, du ménage, soyez moins maniaque pour passer un peu plus de temps avec eux. Le repas est l'occasion de partager un moment en famille.

4- Pensez à vous ! Pour éviter le burn-out, pensez à décompresser en couple ou en solo. Réalisez de temps en temps une activité pour votre plaisir, allez faire du shopping, voir des amies ou ne faites rien tout simplement. Ne vous obligez pas à jouer avec votre enfant si l'envie n'y est pas car l'enfant, véritable génie en matière de détection émotionnelle maternelle, s'en rendra compte très vite. Si vous sentez que vous allez craquer, que vous êtes épuisée moralement et physiquement, n'hésitez pas à demander de l'aide aux personnes en qui vous avez confiance.

 

Les foyers monoparentaux

Etre une maman solo n'est pas toujours évident, pour éviter de vous essouffler et pour vous sentir moins seule, voici quelques conseils. Ne laissez que peu de place à l'imprévu Pour une mère seule, un rhume ou une gastro peuvent causer de véritables soucis professionnels. Comment s'absenter ? Sur qui compter ? Assurez-vous d'avoir une nounou sur laquelle vous pourrez vous reposer.

Organisez vous encore mieux que les autres mères :

 

-Préparez les repas de la semaine le week-end.

-Achetez vos produits essentiels tels que le lait, couches, lessive sans attendre d'en manquer

-Négociez avec votre employeur de pouvoir cumuler des heures qui vous serviront pour rester auprès de votre enfant lorsqu'il sera malade.

-Formez votre propre réseau d'amies, de soutien et échangez des soirées de "gardiennage" pour vous permettre de souffler un peu !

^