Babypedia Votre guide de bébé
retour
Famille & carrière

La conciliation de la vie familiale et professionnelle du point de vue d’un employeur

Pro Juventute met à votre disposition dans sa brochure spéciale "Concilier famille et travail" un extrait de l’interview avec Nadja Lang, directrice générale de la Fondation Max Havelaar (Suisse). L’interview complet peut-être, agrémenté de nombreux textes supplémentaires, consulté ici: «Message spécial» Concilier famille et travail

Pro Juventute: Quels sont, à votre avis, les plus grands défis auxquels un collaborateur doit faire face lorsqu’il devient père ou mère?
Nadja Lang: Pour les parents, cette nouvelle étape constitue souvent un grand défi quant à leur situation professionnelle. Ils doivent se mettre d’accord sur la répartition des rôles concernant le ménage et la garde des enfants et organiser l’accueil extrafamilial pour leur enfant. Souvent, les femmes qui désirent travailler à un taux de travail assez élevé doivent encore se justifier en société et sont donc soumises à une grande pression. Des futurs parents, plus fréquemment des mères, viennent vers nous avec le souhait de réduire leur temps de travail. Cela constitue souvent un grand défi pour nous en tant qu‘employeurs car les petits taux de travail ne sont pas vraiment souhaitables du point de vue de l’économie d’entreprise.

 

Pro Juventute: Comment gérez-vous ces défis? Quelles mesures concrètes prenezvous?
Nadja Lang: Il est important pour nous, en tant qu’organisation, de proposer des conditions attrayantes pour les employés. En même temps, sur le marché du travail, il s’agit aussi d’un facteur de concurrence essentiel pour attirer et garder des employés qualifiés car, en tant qu’organisation à but non-lucratif, nos avantages financiers sont moindres. Nous proposons de nombreux postes à 80%, même au niveau des cadres. A mon avis, ce qui est bien plus important que le taux de travail, c’est la flexibilité des deux parts, que nous soutenons par un modèle de temps de travail à l’année. Pour des réunions non déplaçables avec des clients, nous demandons à nos employés d’être présents même s’il s’agit de leur jour de congé. A l’inverse, nous serons compréhensifs pour une visite de l’école un jour de travail. Ces possibilités sont aussi de plus en plus appréciées par les jeunes pères, ce qui me réjouit particulièrement.

 

Pro Juventute: Qu’est ce qui vous aiderait, en tant qu’employeur, pour pouvoir (encore) mieux soutenir les jeunes parents dans votre entreprise?
Nadja Lang: Que les autres entreprises et organisations s’engagent aussi pour plus de flexibilité au niveau des horaires et du temps de travail partiel. La charge serait ainsi idéalement répartie entre les employeurs des deux parents. Si les femmes travaillent à long terme à de faibles taux de travail, leur carrière en souffre. C’est pourquoi il est important que des conditions plus flexibles soient aussi offertes aux pères. Il doit aller de soi qu’ils prennent aussi la responsabilité pour leurs enfants. Une augmentation des déductions fiscales pour l’accueil des enfants serait aussi une mesure intelligente du point de vue de l’économie, car le travail professionnel contribue à la valeur ajoutée dans les domaines les plus divers.

 

 

Nous remercions Pro Juventute de s’être mis à notre disposition pour cet interview. La globalité de ce dernier peut-être obtenu dans «Message spécial» Concilier famille et travail:  sur le shop en ligne Pro Juventute avec le raccourci suivant : Message spécial Concilier famille et travail:

^