Babypedia Votre guide de bébé
retour
Fertilité

La pilule arrêtée - et après?

Dans la vie d'une femme ou d'un couple, le désir d'enfant est l'étape qui précède bien souvent l'arrêt de la pilule. Une fois cette contraception stoppée, quel comportement adopté pour réaliser son rêve de devenir parent ? Quels sont les services vers lesquels se tourner pour obtenir des conseils de prévention ou d'organisation ? Eclairage.

Arrêter la pilule, quel est le bon moment ?

Le cycle d'une femme sous pilule étant un faux cycle, il n'y a à proprement parlé pas de bonne période pour stopper la contraception. Tout est une affaire d'envie, propre à chaque femme désireuse d'enfanter. Il est toutefois conseillé de stopper la contraception à la fin d'une plaquette pour calculer facilement sa période d'ovulation, plutôt que de stopper sa pilule en cours. Certains cas en revanche, doivent sur ordre médical attendre quelques cycles pour régulariser l'hypophyse et garantir une meilleure qualité d'ovule. En effet, il se peut parfois (moins de 2% des cas) que les ovules des premiers cycles débouchent sur des grossesses difficiles.

 

Arrêter la pilule, les mêmes chances de grossesse pour toutes les femmes ?

Il a été prouvé qu'une contraception par pilule, même longue, n'avait aucune différence avec un autre type de contraception sur la fertilité. On pourra donc avoir autant de chance de tomber enceinte après l'arrêt de la pilule qu'après l'arrêt du préservatif ou à l'enlèvement d'un stérilet par exemple. Les femmes sous pilule connaîtront cependant un court terme de régularisation du cycle pour que celui-ci revienne à son état naturel et se débarrasse des hormones injectées par la pilule. La question de l'âge n'est également pas à prendre en compte. Une femme de plus de 35 ans sous pilule aura autant de difficultés à tomber enceinte qu'une femme de plus de 35 ans qui ne prend pas la pilule. Le problème ne vient pas de la pilule mais de l'âge. De même, les femmes qui enchaînent les plaquettes de pilules n'ont pas moins de chance de tomber enceinte quand leur désir d'enfant se fait ressentir, que celles qui laissent la période des règles entre chaque plaquettes. Statistiquement une autre étude a prouvé que seuls 25% des couples sont arrivés à avoir un enfant au bout de seulement un mois d'arrêt de pilule. D'une manière générale, il faut environ sept mois pour arriver à tomber enceinte après l'arrêt de la contraception.

Après l'arrêt de la pilule, comment se comporte mon cycle ?

Une femme qui désire avoir un enfant, ne pourra pas tomber enceinte du jour au lendemain. Même s'il existe certaines exceptions de cas de grossesse à moins d'un mois de l'arrêt de la pilule ou même parfois pendant la prise de la pilule, d'une manière générale il faut un temps d'adaptation au cycle et aux ovaires pour revenir à leur état naturel. Entre quatre et six semaines selon les femmes.

 

Le bon moment pour essayer d'avoir un enfant

Comme il n'y a pas forcément de bon moment pour arrêter la pilule, il n'y a pas de bon moment pour essayer d'avoir un enfant, si ce n'est évidemment pendant la période d'ovulation qui dépend du cycle de chaque femme, mais qui, en général, apparaît au 14e jour. En cas de maladie chronique ou de longue maladie (comme un cancer) ou suite à une opérations chirurgicale sur la zone génitale, il est cependant conseillé d'attendre que sa santé soit stabilisée avant de chercher à avoir un enfant. Pour un cancer du sein par exemple, on conseille d'attendre deux ans. De même, il est conseillé à une femme de plus de 35 ans de consulter son médecin pour discuter de son désir d'enfant pour connaître les risques de sa grossesse et ses chances de procréation.

 

La pilule peut-elle apporter des risques au développement du bébé

Contrairement à certains dires sur le sujet, non, la pilule n'a aucun effet sur le développement du foetus, qu'on l'ait pris 5 ou 10 ans avant de la stopper dans l'optique d'une grossesse. De même, les bébés pilules, n'ont pas moins de chance que les grossesse volontaires.

 

Que faire avant la conception ?

Une fois la pilule arrêtée, plusieurs étapes peuvent être suivies pour maximiser ses chances d'enfanter dans de bonnes conditions:

  • faire un check up médical complet aussi appelé visite pré-conceptionnelle
  • une consultation génétique, réservée aux couples qui ont un risque de transmettre une maladie congénitale
  • soigner son hygiène de vie pour assurer au foetus le meilleur développement possible (manger sainement, éviter les excès, faire du sport, dormir à heures fixes)
  • arrêter de fumer de boire de l'alcool ou de prendre des substances nocives comme certains médicaments ou excipients aux effets notoires
  • suivre un certain régime pour bénéficier des propriétés de certains aliments connus pour leur richesse sur le développement d'une grossesse (folates, vitamines, etc.)

 

Existe-t-il un kamasutra de la fertilité ?

Maximiser ses chances de tomber enceinte rapidement passe aussi par l'étape de procréation. Certaines positions sont ainsi réputées pour permettre une fertilité rapide, telle que le classique missionnaire, la position du bambou, ou encore l'équerre. Le tout est d'éviter les positions où la femme est au-dessus de l'homme, limitant l'écoulant du sperme vers les trompes.

 

Organismes à l'écoute de la future femme enceinte

Si vous avez l'ambition de tomber enceinte et que vous cherchez plus de renseignements sur la question, répondant à votre cas personnel, il existe plusieurs organismes capables d'apporter toutes les réponses dont vous aurez besoin afin de vous accompagner avant, pendant et après la grossesse. Certains de ces organismes sont gratuits et à votre écoute en permanence. Le planning familial en fait partie. Certains hôpitaux peuvent également vous proposer un partenariat avec une sage femme qui saura vous accompagner pendant toute votre grossesse pour vous préparer à l'accouchement, mais aussi pour apaiser vos inquiétudes si vous en avez.

^