Babypedia Votre guide de bébé
retour
Grossesse

Entraîner son plancher pelvien, tout un art

L'accouchement est un moment redouté par beaucoup de femmes, surtout lors de leur première grossesse. Autant mentalement que physiquement, une préparation s'impose pour votre confort et pour accueillir votre bébé dans les meilleurs conditions possibles. Zoom sur l'entraînement pelvien et tout ce qui gravite autour.

Cours de préparation à l'accouchement

Toute femme enceinte est en droit de bénéficier de 8 séances de préparation à l'accouchement, animées par une sage femme ou un médecin. Afin de connaître les lieux des séances, discutez-en avec votre gynécologue. Ces cours sont tout indiqués notamment pour un premier accouchement et tendent à aider à combattre vos angoisses et à prendre confiance en vous. En outre, ces séances vous aideront à mieux connaître votre corps et à être à l'écoute de ce dernier. Elles répondront à toutes vos interrogations et vous rassureront sur le déroulement de la grossesse. Vous aborderez aussi les points du séjour à la maternité, de la place qu'occupera le futur papa (qui est le bienvenu à ces cours), et même de l'après-accouchement (alimentation du bébé, contraception).

Vous apprendrez les gestes et les positions à adopter au cours de l'accouchement (manœuvres qui facilitent la mobilité du bassin), pratiquerez des exercices de relaxation et de détente (qu'il est conseillé de refaire chez soi à raison d'une demi-heure par jour).

Il vous sera même possible de visiter la maternité afin de vous familiariser avec cet environnement peut-être encore inconnu.

 

Massages du périnée

Toujours lors des cours de préparation, les sages femmes vous aideront à pratiquer des massages du périnée. Ce dernier représente l'ensemble des muscles qui soutiennent vessie, utérus, rectum, le tout étant relié au coccyx.

Au cours de l'accouchement, votre périnée subira une distension au passage de la tête de bébé, c'est pourquoi il a besoin d'être travaillé et assoupli afin d'éviter toute déchirure voire épisiotomie.

Cette pratique peut paraître assez tabou, pourtant elle présente des bénéfices prouvés. Votre périnée et vos tissus gagneront en élasticité, du coup vous serez plus détendue et votre souffrance sera amoindrie le jour J. C'est aussi un moyen pour vous de découvrir votre corps autrement et de prendre confiance en votre capacité à donner la vie.

Les massages du périnée débutent le 8ème mois, il n'y a pas spécialement d'intérêt à les faire avant.

 

La redoutée césarienne

La césarienne peut être nécessaire dans de nombreux cas, parmi lesquels : disproportion entre la taille de l'enfant et le bassin de la maman, si le bébé se présente dans une mauvaise position ou présente un trop gros volume, en cas de kyste ovarien ou d'enfant prématuré (en raison de sa fragilité).

Selon le cas, la césarienne peut donc soit être programmée, soit improvisée.

L'intervention consiste à inciser chirurgicalement l'abdomen de manière horizontale, puis les muscles, la paroi abdominale et enfin l'utérus.

Ne vous inquiétez pas, le chirurgien est très bien formé à cet acte. Qui plus est, il en va de la santé de votre bébé, bien que cette pratique gâche un peu le moment magique de l'accouchement.

 

L'hypnonaissance / L'accouchement sous hypnose

Pour mieux contrôler la douleur, certaines femmes se tournent vers l'accouchement sous hypnose. Cette technique permet à la maman de mieux contrôler la situation, et de ce fait de moins ressentir la douleur. Cela peut paraître contradictoire, mais la maman ressent un sentiment de puissance. Rassurez-vous, vous vous souviendrez parfaitement de votre accouchement. Ce type d'hypnose, en l'occurence l'hypnose ericksonienne, ne vous met pas dans un sommeil profond. C'est même l'inverse : vous prendrez conscience de tout, en toute zénitude. En quelque sorte, c'est un état naturel dans lequel vous vous retrouverez et accueillerez votre bébé de manière sereine.

^