Babypedia Votre guide de bébé
retour
Grossesse

Les nausées et la rétention pendant la grossesse

Donner naissance est merveilleux mais avant, il faut penser à tous les maux entraînés par l'hormone de grossesse. Ce sont des moments parfois difficiles à penser, mais voir son petit bout "pointer le bout de son nez" au bout de neuf mois, c'est tellement beau...

Quelques conseils

Les rétentions d'eaux pendant la grossesse engendrent des douleurs aux jambes. Vous avez l'impression qu'elles sont lourdes et ne savez plus comment les mettre. Vos chevilles gonflent, et des œdèmes peuvent apparaître. Certaines bonnes habitudes quotidiennes suffisent à vous soulager. Tout d'abord, il est important de limiter considérablement votre consommation de sel. Que vous le rajoutiez dans vos plats ou que vous trouviez incorporés aux aliments tout prêts, il faut y faire très attention. Délaissez les boissons gazeuses au profit des fruits et légumes. Les céréales complètes sont aussi bénéfiques pour éviter les rétentions d'eaux pendant la grossesse. Enfin, surélever vos jambes plusieurs fois par jour. L'activité physique étant aussi très importante, il faut donc la pratiquer doucement mais régulièrement.

 

Les nausées matinales, qu'en dire et penser ?

Au cours des trois premiers mois, la plupart des femmes ressentent des nausées surtout le matin. Cela est certes désagréables, mais en prenant son mal en patience, elles s'atténuent toutes seules. Il arrive aussi que des complications lors de la grossesse surviennent et provoquent des nausées qui n'en finissent plus ou qui s'accompagnent de vomissements. Dans ce cas, il est vivement conseillé de consulter son gynécologue. Rien ne peut remplacer le repos pour atténuer ces inconvénients de la grossesse. De plus, pour vous épargner, évitez les odeurs fortes, comme le tabac, les pièces peu aérées, les graisses cuites. Ensuite, n'hésitez pas à garder votre estomac toujours à moitié plein. Vide, il sera davantage sensible aux odeurs qui vous incommodent. Buvez beaucoup d'eau ou optez pour des tisanes ou des boissons dont les vertus digestives sont reconnues. Pour finir, une infusion de gingembre ne peut pas vous faire de mal.

 

D'autres symptômes malencontreux

Certaines grossesses se passent très bien, d'autres moins. Dans ce cas, il s'agit de complications lors de la grossesse qu'il ne faut surtout pas négliger. La toxémie gravidique, par exemple, en est la preuve. Personne n'en parle avant mais seulement au moment où elle est constatée par le médecin. À la base, la toxémie gravidique était une maladie qui ne touchait que le placenta. À ce jour, elle se traduit par une tension artérielle trop élevée, des œdèmes ou de l'albumine présente dans les urines. Touchant le placenta, les échanges entre le bébé et la maman ne se font pas correctement, ce qui nuit au développement de l'enfant. Pour la future maman, la toxémie gravidique peut déclencher une crise d'épilepsie, un hématome rétroplacentaire, un œdème cérébral. La vie de la maman est donc menacée. Sans pour autant voir la catastrophe, il faut savoir que cette pathologie est décelée tôt au cours de la grossesse, grâce aux analyses sanguines et urinaires effectuées tous les mois.

L'hormone de grossesse (HCG) est celle qui prouve votre début de grossesse. Même si le fait d'être enceinte n'est pas une maladie en soi, la future maman devra prendre soin d'elle, pour éviter les risques de complications lors de la grossesse. Les rétentions d'eaux pendant la grossesse et les nausées ne sont pas alarmantes, et la toxémie gravidique est bien sûr surveillée par votre médecin !

^