Babypedia Votre guide de bébé
retour
Grossesse

EPI-NO: explications du quoi et du pourquoi.

Il est possible de réduire les risques de subir une épisiotomie ou une déchirure périnéale lors d'un accouchement. Une méthode progressive, simple et efficace qui propose d'entraîner votre périnée à l'accouchement.

Pourquoi EPI-NO existe-t-il et surtout qu'est-ce donc ?

Sous ce drôle de nom se cache un appareil, mais au-delà de ce simple appareil un objectif : ne pas subir d'épisiotomie. Cette coupure faite lors de l'accouchement pour aider la tête du bébé à sortir est en effet assez répandue mais elle est pourtant évitable dans une grande proportion des cas. L'épisiotomie provoque des brûlures après l'accouchement, une gêne durant plusieurs jours et une sensation de fragilité. Petite, elle s'oublie vite, ne laissant qu'une petite cicatrice qu'il faudra prendre soin de masser pour qu'elle devienne fine et sans relief. Mais il arrive parfois lors de poussées trop appuyées ou pour d'autres raisons que le périnée se déchire avant qu'un médecin ne puisse intervenir. Ces déchirures sont douloureuses, longues à cicatriser et rendent parfois cette zone fragilisée pour une future grossesse.  Il est possible d'assouplir et de préparer votre périnée afin de le rendre efficace et surtout apte à subir une longue et importante dilatation.

 

Comment préparer son périnée à l'accouchement ?

L'accouchement est un moment magique et unique, mais il sera encore plus merveilleux si la maman ne subit pas de déchirure périnéale. Pour cela il existe plusieurs pistes, ici nous allons nous intéresser à EPI-NO qui s'inspire des méthodes ancestrales des femmes africaines. L'idée est toute simple et pleine de bon sens : il faut habituer votre périnée à subir des dilatations de plus en plus importantes jusqu'à ce qu'il soit prêt à laisser passer la tête de votre bébé sans encombre. Vous disposerez d'une sorte de petite poire gonflable qui doit progressivement dilater votre périnée. Une méthode simple à pratiquer chez soi au rythme désiré. Cette préparation à un accouchement peut se coupler à une rééducation du plancher pelvien grâce à un même appareil. L'offre se positionne en effet sur un modèle simple qui prépare et un autre, plus sophistiqué, qui prépare et rééduque.

 

Que dit l'expérience des femmes déjà mamans ?

Pour toutes celles qui sont orientées vers des méthodes douces, les crèmes ou huiles de massage du périnée sont plébiscitées. Ces produits aident en effet à rendre la peau plus souple et c'est aussi le massage qui habituera cet endroit à être étiré. Weleda a conçu une huile de massage très agréable, facile à utiliser et qui assouplit cette zone lorsque les massages sont correctement effectués. Le retour le plus fréquent est tout de même d'être à l'écoute de son corps lors de l'accouchement. La péridurale sera parfaite si elle est justement dosée, une trop forte anesthésie conduisant à des poussées bien trop fortes et parfois mal dirigées. Les femmes qui sentent leur bébé descendre dosent mieux leurs poussées : la descente se fait ainsi plus progressivement, elle est moins agressive pour le corps de la maman mais également pour le bébé. Pensez aussi à laisser vos fesses bien posées sur la table d'accouchement. Les femmes, dans l'effort, ont souvent tendance à soulever leur bassin ce qui est contre-productif. Votre corps, lorsque l'accouchement se fait à son rythme, passera toutes les étapes qu'il doit subir sans dommages ou en les limitant considérablement. Le déclenchement de l'accouchement passe parfois par une péridurale fortement conseillée. Les contractions sont en effet plus violentes lors d'un déclenchement. Insistez pour expliquer que vous désirez seulement être soulagée mais pas totalement anesthésiée. L'épisiotomie n'est pas un échec mais il est bien plus simple qu'elle soit réduite à son minimum. Rassurez-vous, avoir subi une épisiotomie ne signifie pas qu'elle sera obligatoire au prochain accouchement.

 

Une fois l'accouchement passé, pensez à l'allaitement.

Si vous désirez allaiter votre bébé vous aurez besoin d'un trousseau de maman allaitante. Il se composera d'un tire-lait, de coussinets, d'une crème pour les mamelons et de récipients servant à conserver votre lait. Les tire-laits existent manuels ou électriques, la succion d'un tire-lait électrique étant souvent plus prononcée et fonctionnant mieux que la version manuelle. Cela dépend bien évidemment des mamans : certaines ont un lait qui sort abondamment et sans effort, celles-ci seront bien équipées avec un modèle manuel. L'hygiène et les soins des mamelons sont primordiaux. Cela évitera à votre bébé d'être contaminé par des germes et à vos bouts de seins de gercer. Contre les gerçures il existe la lanoline qui très efficace pour soigner et protéger. Une bonne lingerie est cruciale : Medela ou encore Anita proposent une grande qualité d'articles. Enfin, pensez à des vitamines, elles sont excellentes avant et après l'accouchement. Burgerstein, expert en ce domaine, est à conseiller.

^