Babypedia Votre guide de bébé
retour
La première année

2ème mois : votre bébé s'éveille de plus en plus

Votre bébé grandit bien, en moyenne d'un centimètre par semaine. Il commence à tenir sa tête droite le temps de quelques instants et tient même des objets dans ses mains. Il vous suit doucement des yeux, tout en esquissant ses premiers sourires.

Zoom sur le Bonding (La thérapie)

Le bonding est un processus qui consiste à rapprocher le bébé de ses parents afin de lier un attachement profond. Il débute dès les premiers mois de la vie fœtale (bonding in utero) lors d'échanges vocaux (chants, paroles douces) et également sensoriels (l'haptonomie, qui est un toucher affectif ventral). Ainsi, après la naissance, bébé reconnaîtra tous ces signes et se sentira en sécurité. Le processus d'attachement se prolonge et évolue, de façon à favoriser l'ocytodyne (hormone de la confiance et de l'amour) de bébé. De la même manière, parmi la quantité innombrable d'hormones fabriquées par la maman, citons la prolactine. Celle-ci stimule la production de lait ainsi que l'instinct maternel.

Enfin, le contact de peau à peau renforce encore le rapprochement entre le bébé et ses parents et recrée l'effet de symbiose ressenti juste avant la naissance.

 

Une petite pause de tendresse et d'affection ?

Le massage pour bébé est tout indiqué pour lui permettre de prendre conscience de son corps. Généralement, les bébés adorent. Tout d'abord, évitez le massage si vous sentez votre bébé fatigué, et juste avant ou juste après un repas, afin d'éviter toute déconvenue. Munissez-vous d'une huile de massage (l'huile d'amande douce est parfaite) et installez-vous confortablement sur votre canapé drapé d'une couverture douce.

 

Mettez un peu d'huile d'amande douce dans la paume de vos mains et démarrez en massant délicatement les jambes de bébé. En effet, il s'agit de la partie du corps la moins sensible. Enveloppez une jambe de votre main et faites-là glisser jusqu'à la cheville. Procédez de la même manière avec l'autre jambe. Au cas où vous sentez que bébé n'est pas réceptif, qu'il est mal à l'aise ou se met à pleurer, cessez le massage et faites-lui un câlin. Vous réessayerez une prochaine fois. Si bébé approuve votre massage, enchainez en lui caressant le dessus des pieds, puis en faisant des mouvements circulaires sur la voûte plantaire. Ensuite, attrapez délicatement chaque orteil à l'aide de votre index et de votre pouce et tirez doucement entre vos doigts pour glisser jusqu'à l'ongle.

 

La troisième étape consiste à masser ses bras. Comme pour les jambes, descendez de l'épaule jusqu'au poignet, puis faites pivoter soigneusement son poignet et dessinez des cercles sur la paume de ses mains. Pour finir, prenez chaque doigt et procédez de la même manière que pour ses petons. Continuez dans votre lancée en plaçant vos mains en croix sur la poitrine de bébé puis caressez de l'intérieur vers l'extérieur. Après avoir effectué plusieurs fois ces mouvements, prolongez les caresses jusqu'en haut des cuisses, mains bien à plat.

La dernière étape du massage : le dos. Retournez délicatement bébé sur le ventre puis, de la pointe des doigts, esquissez de gracieux cercles sur les pourtours de sa colonne vertébrale. Descendez ensuite de la nuque jusqu'aux fesses. Pour achever ce doux massage, faites des caresses fermes et longues des épaules aux pieds de votre bébé. Le massage terminé, un gros câlin s'impose pour clôturer cet instant de bonheur.

 

 

Comment en finir avec les coliques?

C'est une étape incontournable lors des trois premiers mois de vie de votre nourrisson. Véritable épreuve pour votre bébé et pour vous, les coliques sont souvent synonymes de pleurs et de souffrance. Il existe pourtant des solutions pour contourner la douleur. Les coliques sont toutefois à distinguer des diarrhées. Ces dernières sont d'aspect liquide, alors que les coliques sont de formes normales, mais très douloureuses.

 

Si votre bébé souffre de coliques, vous serez immédiatement alertée par les cris et pleurs qui accompagnent ce mal. Votre bébé est très mal à l'aise, se tortille et son abdomen est gonflé, provoquant de nombreux gaz. Parfois des rougeurs cutanées apparaissent au niveau du visage. Le constat est donc sans appel et il est conseillé de consulter votre pédiatre. Celui-ci vous rassurera et s'assurera qu'il n'y a pas une autre cause (reflux, suralimentation, constipation, aérophagie liée à une tétine trop large...) qui nécessiterait un traitement adapté ou un changement d'habitudes.

 

L'allaitement peut-il être la cause de coliques ?

Le lait maternel est très riche en lactose et l'intestin de bébé est encore immature, ce qui empêche l'absorption totale du lait. L'allaitement pourrait donc favoriser l'apparition de coliques à répétition. Pour aider bébé, laissez-le prendre lui-même le sein et prendre son temps. Ainsi, il tétera de manière fractionnée et assimilera lentement le lait. Il vous faut faire preuve de patience car cela peut durer longtemps (jusqu'à une heure) mais il en va du bien-être de votre enfant.

 

A savoir également : en début de tétée, le lait est riche en sucres rapides. En milieu de tétée, il est riche en protéines et en fin de tétée il est surtout composé de graisses. Il est donc important de ne pas changer de sein lors de la tétée, au risque que votre bébé n'ingère que du sucre. La digestion en sera alors accélérée et les coliques seront favorisées. En tant que maman, limitez au maximum l'ingestion de lait de vache, de boissons gazeuses, de thé et de café. Ces éléments ont également tendance à entretenir les coliques.

 

Coliques : quelques pistes parmi les soins et produits de bébés

Outre les traitements médicamenteux, il existe des traitements naturels. Parmi eux, citons les rituels d'apaisement, notamment le balancement doux ou le massage du ventre comme évoqué dans la première partie de cet article. L'homéopathie peut elle aussi faire des miracles, ainsi que l'argile verte ou les plantes calmantes (camomille, mélisse, tilleul...). De même, l'ostéopathie peut constituer un palliatif idéal.

^