Babypedia Votre guide de bébé
retour
La première année

4ème mois : l'étape d'épanouissement

Le quatrième mois, votre bébé a tous ses sens en éveil. Ils commence à se montrer de plus en plus curieux du monde qui l'entoure et a constamment besoin d'être stimulé. Pour la majorité des bébés de cet âge, c'est aussi le début de la diversification alimentaire.

La phase d'éveil

Vous l'avez constaté, votre bébé a effectué des progrès considérables en seulement quelques semaines. Son évolution motrice est la plus frappante. En effet, il parvient à se maintenir en position assise lorsqu'il est contre vous, malgré un dos encore un tantinet rond et timide. Il parvient à lever la tête, qu'il tient de mieux en mieux. Il commence déjà à se retourner du ventre sur le dos et apprécie aussi de se mettre sur le côté. Aux aguets, il tourne aussi la tête dès lors qu'il entend un bruit. De plus, votre bébé sait reconnaître son entourage et se montre de moins en moins méfiant face aux étrangers. Émettant différents sons et cris, il rit de plus en plus aux éclats, pour votre pur bonheur.

 

Les premiers jouets de bébé

Vous remarquez aussi que votre bébé se sert beaucoup plus de ses mains et s'amuse à attraper tout ce qui se trouve à sa portée ou ce qu'on lui tend.Votre bébé affirme ses goûts, préférant certains jouets à d'autres. Il se lasse aussi très vite, c'est pourquoi il est important de le stimuler avec des jouets appropriés.

 

Les jouets phares du quatrième mois

- l'incontournable tapis d'éveil : flambeau du quatrième mois, le tapis d'éveil constitue le jouet complet par excellence. En effet, il va aider votre bébé à développer tous ses sens. Les stimulations sensorielles, auditives, tactiles, visuelles et gustatives seront triomphantes. Votre bébé sera aux anges et vous aussi. Il va explorer le tapis sous toutes ses coutures : couleurs, matières, textures, bruits et sons variés, tandis qu'il tentera d'attraper les objets suspendus. Le tapis d'éveil améliorera également sa psychomotricité et développera les muscles de son corps.

L'idéal est de choisir un tapis très riche en activités, ergonomique et amovible. De cette manière, vous pourrez diversifier les différents éléments et créer de nouveaux effets de surprise. Enfin, le tapis d'éveil peut constituer un endroit privilégié. Votre bébé apprendra à découvrir différentes activités avec indépendance.

- l'indémodable hochet : votre bébé a appris à tenir fermement les objets, qu'il adore secouer. Le hochet tient donc une place prépondérante à cette période. Le petit plus magique pour lui, c'est que le hochet fait du bruit. En prime, il va donc améliorer sa coordination regard/toucher tout en s'amusant follement. Évidemment, il portera son hochet à la bouche (comme tout autre objet qui passera dans ses mains). N'hésitez pas à opter pour un hochet lavable. Ne vous inquiétez pas, c'est une étape essentielle à son évolution. En effet, elle prépare votre bébé à l'étape cruciale de l'arrivée des petits pots accompagnés de la petite cuillère.

- les originales peluches : choisissez toutes sortes d'animaux en peluche (girafes, chats, lapins, vaches, oursons...). En optant pour la diversité, vous aiderez bébé à faire la différence entre les oreilles pointues des chats ou le long cou de la girafe. N'hésitez donc pas les nommer à voix haute pour qu'il apprenne doucement les différences entre chaque animal.

A partir du moment où votre bébé peut triturer, tirer, pousser, il n'en sera que plus émerveillé et gagnera encore plus en autonomie. Le grand plus : les peluches musicales dotées de chansons enfantines suisses. Dès lors que votre bébé tirera sur la languette, il n'aura d'yeux que pour sa peluche. Durant cette phase de transition, ne soyez toutefois pas trop exigeants et gardez un juste milieu : guidez votre bébé tout en le laissant évoluer à son propre rythme.

 

La première activité aquatique avec papa et maman

Dès quatre mois, vous pouvez offrir à votre enfant davantage de découvertes (développement psycho-affectif et socialisation) en optant pour les bienfaits des séances de bébés nageurs. Les activités se déroulent en groupe, encadrées par un animateur et bien sûr, votre participation est plus que bienvenue. Votre bébé n'apprendra pas à nager, mais ça sera une façon pour lui de s'épanouir en faisant diverses expériences : entrer dans l'eau, découvrir l'eau soi-même et avec les autres, flotter, se déplacer, aller sous l'eau... De plus, des jeux tels que les toboggans, les tapis et autres planches lui permettront encore plus d'explorations dans ce monde aquatique.Votre bébé gagne en confiance en lui et en autonomie. Il apprend aussi à contrôler sa respiration et développe son goût pour l'activité physique. Parmi les précautions à prendre, il faut bien entendu que votre bébé soit vacciné. Votre bébé ne sachant pas encore lutter contre le froid, soyez particulièrement attentifs. Normalement, l'eau de la piscine devra être d'environ 32° pour pallier à tout risque. Si malgré tout votre bébé devient pâle, inactif ou a les lèvres violacées, sortez-le immédiatement de l'eau, réchauffez-le et donnez lui une petite collation.

L'alimentation

A cette époque, vous êtes susceptible de reprendre le travail. Dans le cas où vous allaitez, tentez d'être prévoyante en tentant un sevrage. Remplacez progressivement une tétée sur deux par un biberon, puis passez à deux et ainsi de suite. C'est aussi le début des premiers fruits et légumes. Quoiqu'il en soit, voyez avec votre pédiatre pour avoir son avis avant de vous lancer. Généralement, l'introduction de légumes se fait très en douceur, de préférence au repas du midi. Commencez par incorporer du bouillon de légumes dans l'eau du biberon afin de faire découvrir à votre bébé de nouvelles saveurs. Une chose est sûre, s'il n'aime pas, vous le saurez tout de suite et pourrez tenter d'autres légumes et valider ses préférences. Passez par la suite à la purée de légumes. Mélangez une cuillère à soupe dans l'eau du biberon. Les jours suivants, ajoutez-en deux, puis trois... Les légumes qu'il est bon d'introduire en premier lieu sont les carottes, les haricots, les épinards et les blancs de poireaux. De préférence, choisissez-les frais ou en pots. Pour les fruits, introduisez-les lors du goûter en procédant de la même manière que pour les légumes. Parmi les fruits conseillés : les abricots, les poires, les pommes, les bananes... Prenez toutefois garde à ne pas trop habituer votre bébé au goût sucré.

^