Babypedia Votre guide de bébé
retour
Naissance

La dépression postnatale

La dépression postnatale, causes, symptômes et traitement La dépression postnatale (ou post-partum) survient chez environ 25% des femmes. Il ne s'agit pas de ce qu'on appelle le baby-blues qui est dû à un bouleversement hormonal et qui survient généralement 3 jours après l'accouchement et disparaît grâce au soutien des proches. La dépression post-partum est, en effet plus profonde et nécessite un traitement afin d'être soignée.

Quels sont les symptômes de la dépression postnatale ?

Les jeunes mamans souffrant de dépression post-partum sont atteintes d'un certain nombre de sentiments et de sensations provoquant un état d'anxiété quasi permanent. Elles ressentent en effet un sentiment d'impuissance et de culpabilité en s'imaginant qu'elles sont incompétentes pour s'occuper de leur bébé.

Elles se sentent épuisées, seules et malheureuses et ont tout le temps envie de pleurer. Certaines en arrivent même à se désintéresser de leur enfant, elles s'isolent et peuvent parfois avoir des pensées suicidaires.

Certaines femmes semblent plus prédestinées à développer une dépression post-natale. C'est le cas de celles qui ont déjà connu un épisode dépressif ou qui connaissent des difficultés dans leur vie personnelle, comme un deuil, une rupture ou une période de chômage, par exemple.

 

 Quelles en sont les causes ?

Les véritables causes de la dépression postnatale ne sont pas totalement expliquées. Elle pourrait être le résultat des importants changements hormonaux qui surviennent après l'accouchement, ainsi que d'une modification des échanges chimiques au niveau du cerveau.

Cela cause alors une incapacité à assumer les tâches du quotidien sans que la malade puisse l'expliquer et cela provoque chez elle un grand sentiment de culpabilité.

Comme on l'a vu, certaines circonstances peuvent aggraver le risque de développer la maladie et la dépression peut être encore plus importante si l'on ne reçoit aucun soutien du père, de la famille ou des amis, si l'on rencontre des difficultés à allaiter ou si l'on a accouché d'un bébé prématuré ou malade.

 

 Quels sont les traitements de la dépression post-natale ?

Lorsque l'on est atteinte par cette maladie, il faut tout d'abord ne pas hésiter à en parler. On peut s'adresser au papa ou à une amie, mais ceux-ci risquent de se sentir impuissants face à une telle situation.

Il est ainsi préférable d'aller voir des professionnels de la santé : médecin généraliste, sage-femme, pédiatre, etc.

Ils pourront conseiller la malade à propos des thérapies possibles et lui indiquer des associations capables de lui venir en aide. S'il s'agit d'une grave dépression ils pourront même l'adresser à un psychologue ou à un psychiatre.

Le traitement couramment donné en cas de dépression postnatale est une prescription d'antidépresseurs. Généralement, environ 5 femmes sur 7 voient les symptômes diminuer après plusieurs semaines de traitement. Il faut cependant attendre une quinzaine de jours avant d'en ressentir les bénéfices et se sentir moins irritable et moins fatiguée.

^