Babypedia Votre guide de bébé
retour
Naissance

Massages du périnée: pour éviter une déchirure périnéale

Lors d'une grossesse et plus encore pendant l'accouchement votre périnée va être mis à dure épreuve. Afin d'éviter au maximum que celui-ci soit abîmé il est bon de connaître quelques petits gestes et exercices à pratiquer pour lui conférer une meilleure élasticité et une endurance améliorée.

Tout d'abord, qu'est-ce que vraiment ce périnée dont on nous parle tant ?

Ce sont des muscles situés tout en bas de votre abdomen qui s'étendent du devant de votre pubis à votre coccyx. Leur rôle est très important puisqu'il s'agit de soutenir vos organes proches : la vessie, l'utérus et les intestins, et ce sont eux qui assurent la continence, urinaire comme anale. Ils portent notre plancher pelvien. On comprend donc rapidement pourquoi il est primordial d'avoir un périnée tonique. Lors de la grossesse, le périnée va devoir soutenir votre utérus durant 9 mois et il devra s'écarter pendant l'accouchement pour laisser passer votre bébé. Comme il s'agit de muscles, il est bon de les renforcer pendant ou avant une grossesse afin de faciliter l'accouchement.

 

Un périnée relâché est-ce grave ?

En dehors d'une grossesse, ce n'est pas grave mais peut à terme provoquer des gênes durant la vie quotidienne comme une incontinence, voire une descente d'organes. Un périnée fragile peut pendant l'accouchement se déchirer, créant ainsi une déchirure périnéale. Cette dernière peut être évitée quand l'équipe médicale pratique au préalable une épisiotomie : elle est simple à recoudre mais  expose à des suites d'accouchement plus longues qu'un accouchement sans problème. Une déchirure ce sont des points de suture, une zone sensible voire douloureuse, une gêne à la miction, une sensation de fragilité. C'est aussi la nécessité absolue de recourir à une gymnastique post-partum pour remuscler cette zone endommagée. Les séances de rééducation périnéale sont indiquées pour toutes les femmes, mais si vous avez subi une déchirure il faut le signaler car cela demande parfois des aménagements dans les exercices ; le nombre de séances peut aussi être accru par rapport à une femme possédant un périnée intact et entraîné.

 

Indication à muscler son périnée.

Tout le monde devrait le faire mais plus encore si vous savez que votre bébé a des risques d'avoir un poids élevé, ou encore lors de présentations du siège. Si votre médecin pense que le bébé peut passer par les voies basses, un périnée entretenu est primordial pour accoucher sans déchirure. Rassurez-vous, si une déchirure doit tout de même survenir, votre médecin connaît cela fort bien et cette dernière sera recousue avec soin sur les plans profond comme superficiel. Si vous avez déjà subi une épisiotomie et que vous entamez une nouvelle grossesse, le massage de votre périnée et de la cicatrice est tout à fait pertinent et vous évitera peut-être une nouvelle déchirure. Il existe des huiles pour cette pratique qui vont aider à assouplir cette zone et rendre la peau moins fragile. Les massages peuvent se faire chaque jour ; ils ne prennent pas beaucoup de temps et les gestes sont en principe indiqués lors des cours de préparation à l'accouchement. Dans le cas inverse, n'hésitez pas à poser la question. Il s'agit tout comme un athlète d'entraîner un muscle qui va être grandement sollicité.

 

Les massages de plus en plus conseillés.

En effet cette pratique tend à se répandre parce qu'elle donne de bons résultats : un périnée tonique, une peau assouplie et entraînée à l'étirement, voilà les secrets d'un accouchement avec des risques de déchirure et d'épisiotomie largement diminués. Concernant l'entraînement à l'étirement, connaissez-vous l' Epi No ? Sous ce terme un peu étrange se cache une méthode utilisée depuis des siècles sur le continent africain par exemple pour lentement apprendre à ce périnée à s'écarter et muscler le plancher pelvien. Il s'y pratique à l'aide de calebasses de différentes tailles qui s'introduisent dans le vagin. Les plus petites au départ, puis de plus en plus larges. Cet exercice progressif est aujourd'hui transposé dans nos civilisations modernes sous la forme d'un ballon en silicone gonflable. La technique est la même, il s'agit d'entraîner en douceur ce plancher pelvien à une plus grande robustesse et votre peau à un étirement accru. Cette méthode douce vous mettra très à l'aise durant la phase d'expulsion puisque vous en reconnaîtrez certaines sensations. Vous saurez parfaitement arrêter vos poussées lorsque le médecin vous le demandera, entre les contractions. Vous avez de grandes chances de voir la phase d'expulsion raccourcie car beaucoup plus efficace. Vous éviterez enfin de trop distendre votre périnée, de subir une déchirure ou une épisiotomie et vous vous remettrez bien plus rapidement de votre accouchement.

^