Babypedia Votre guide de bébé
retour
Naissance

Mission d'une sage-femme

Le rôle essentiel d'une sage-femme agréée Comme tout accouchement, une préparation à la naissance doit être soigneusement observée afin que tout se déroule comme prévu. L'aide d'une sage-femme agréée est alors essentielle pour son rôle majeur dans l'accueil du bébé en couche (lit).

Un métier réglementé qui demande professionnalisme et savoir-faire

Sage-femme ou maïeuticien, est une fonction ancestrale qui accompagne une préparation à la naissance avant et après un accouchement. Faisant l'objet aujourd'hui d'une réglementation rigoureuse et d'un diplôme reconnu au niveau européen, ce métier issu du paramédical demande compétences et savoir-faire. Ainsi, depuis les accords de Bologne 2 filières existent : la Haute École de Santé de Genève ou HEdS et l'École de Lausanne. Issue généralement du même cursus qu'une infirmière, une sage-femme agréée obtient ainsi un diplôme Bachelor pour exercer.

 

Un suivi pré et post natal

Celle-ci anime ainsi une préparation à la naissance et prescrit les examens nécessaires à l'accouchement. De nombreux exercices peuvent alors être destinés à faciliter la naissance, comme la pratique du yoga, la sophrologie, et tout autre exercice relaxant bénéfique pour la future mère. La sage-femme agréée est alors responsable du bon déroulement de l'accouchement et de la préparation à la naissance, et doit se tenir prête à toutes les complications en cas d'urgence comme la réanimation cardiaque. Son rôle essentiel ne se limite cependant pas au seul accompagnement de la maman, puisque cette dernière assure également diagnostics et suivis post natal et gynécologique.

 

Des capacités humaines et relationnelles essentielles

Une sage-femme agréée doit faire preuve de capacités humaines et d'écoute essentielles, surtout en cas de première grossesse. Qui n'a pas en effet eu d'appréhension lors de son premier accouchement, et la sage-femme doit alors rassurer la jeune mère et la conseiller. De même, après la préparation à la naissance, elle oriente également toutes les mères vers les techniques essentielles de l'allaitement et d'hygiène de l'enfant. Gestes techniques et paroles font alors partie intégrante du métier de sage-femme, pour un bébé en couche (lit) en parfaite santé. Dans les cas extrêmes et lorsque les circonstances l'exigent, cette dernière doit alors faire preuve d'un sang-froid exemplaire et d'une diplomatie sans faille pour exercer.

 

Une polyvalence certaine pour un métier exigeant

Travaillant souvent en collaboration avec infirmières et médecins, les sages-femmes qui exercent en cliniques privées ou dans les hôpitaux publics sont alors chargées de coordonner la couche (lit) de façon optimale. Celle-ci peut alors prescrire des examens et thérapeutiques nécessaires comme vaccins et médicaments, et suivre une mère et son nouveau-né en couche (lit) jusqu'à 3 semaines après la maternité. Ce suivi gynécologique et préventif est ainsi essentiel pour s'assurer de la bonne santé de la mère et de son bébé en couche (lit), et sa polyvalence doit alors être complète. La profession demande alors autant de capacités humaines que de compétences médicales, car les exigences sont rudes et les contraintes nombreuses.

^