Babypedia Votre guide de bébé
retour
Naissance

Période post-natale : Les semaines après l'accouchement

La période post-natale ou post-partum se rapporte aux six semaines suivant la naissance. C'est une période cruciale qui vous permet de découvrir votre nouveau-né mais surtout de vous remettre sur un plan physiologique et psychologique.

La période post-partum ou période post-natale, des semaines clés

La période du post-partum est celle qui couvre la fin de l'accouchement jusqu'au retour de couches, à savoir les premières règles après la grossesse (environ 2 mois après l'accouchement sauf allaitement). Il s'agit d'une période de grands bouleversements à la fois psychiques et familiaux qui nécessite une attention particulière. La découverte du nouveau-né et la prise de nouveaux repères vont donner lieu à de nombreux changements autant sur le plan physique qu'émotionnel et pendant environ 6 semaines, votre système reproducteur va lentement revenir tel qu'il était avant la grossesse.

 

La période post-natale après un accouchement par voies naturelles

 

Les douleurs vaginales et périnéales

Toute la région vaginale ainsi que la zone périnéale située entre le vagin et l'anus seront gonflées, endolories et présenteront quelques déchirures même si vous n'avez pas subi d'épisiotomie.  L'application de froid à cet endroit durant 24 heures apportera un réel soulagement. Des immersions dans de l'eau chaude plusieurs fois par jour aideront à la guérison définitive du périnée. Au bout de quelques jours, le périnée et la paroi vaginale reprendront leur forme, redeviendront toniques et les traces laissées par l'épisiotomie cicatriseront. Toutefois, le vagin ne reprendra jamais la forme qu'il avait avant la grossesse.

 

Le travail des seins

Durant les quelques jours suivant la naissance, vos seins qui ont commencé à grossir pendant la gestation vont se remplir d'un liquide blanchâtre appelé «colostrum» avant la montée laiteuse qui a lieu 3 jours après l'accouchement. Cette période dite «de congestion mammaire» va rendre vos seins lourds et douloureux. Cette sensation disparaît naturellement avec l'allaitement. Si vous ne souhaitez pas allaitez votre bébé, vous pouvez demander à prendre un anti-lactotrope. C'est une période propice à la mammite ou mastite. Il s'agit d'une inflammation des glandes mammaires. On parle de mammite puerpérale chez les mères qui allaitent. C'est une complication assez fréquente dans le cadre de l'allaitement maternel, causée par la stagnation du lait dans le sein pouvant aller jusqu'à former un abcès dans des cas très rares.

 

Les contractions utérines

Votre utérus dont la limite supérieure atteint l'ombilic sitôt l'accouchement va commencer à se contracter avant de rétrécir dans les jours qui viennent.  A une semaine, cette limite est déjà descendue entre l'ombilic et le pubis. Ces contractions appelées «tranchées» s'apparentent à des crampes. Elles se calmeront progressivement jusqu'à ce que votre utérus retrouve sa taille normale sous environ  5 à 6 semaines.

 

Les pertes sanguines

L'accouchement fait perdre environ 500 ml de sang. Bien que le corps se soit préparé à cette éventualité en produisant un surplus de sang, les risques d'hémorragie sont plus importants après la naissance. Les pertes sanguines sont normales durant les deux semaines suivant l'accouchement puis se feront à un rythme plus espacé et plus lent.

 

Les lochies ou écoulements vaginaux

Pendant la période post-natale vous constaterez des écoulements teintés de sang qui deviendront jaunâtres. Ce phénomène appelé "lochies" dure en général une semaine. Si ces lochies sont importantes (avec ou sans caillots) ou présentent une couleur rouge vif, contactez un médecin.

 

La transpiration

Vous risquez, notamment la nuit, de transpirer beaucoup après l'accouchement. Ce désagrément est causé par les changements hormonaux et par la baisse du niveau sanguin après la naissance. Tant que cette transpiration ne s'accompagne pas de fièvre, il n'y a pas lieu de s'inquiéter.

 

La reprise des menstruations

Si vous avez choisi de ne pas allaiter votre bébé, vos règles devraient réapparaître entre 6 et 8 semaines après la naissance. A l'inverse, si vous allaitez, elle reviendront dans les 2 à 18 mois suivant l'accouchement. Lorsque vous allaitez, vous aurez a-priori peu de possibilités de tomber enceinte car l'ovulation est moins fréquente, mais rien n'est garanti.

 

L'aspect de la paroi abdominale

Flasque et parfois parsemée de vergetures, votre paroi abdominale a souffert de l'étirement provoqué par la grossesse.  N'hésitez pas (sur avis médical) à entreprendre quelques exercices pour raffermir vos muscles. Appliquez une crème spéciale vergetures, avec le temps elles s'atténueront.

 

Qu'en est-il des rapports sexuels ?

Dans les semaines qui suivent la naissance, si vos saignements ont cessé et si vous avez l'accord de votre médecin, vous pouvez recommencer les rapports sexuels. Il est possible de ressentir une certaine sensibilité au début. Sachez que l'allaitement assèche parfois les parois vaginales, il est alors conseillé d'utiliser des lubrifiants. C'est une période propice à divers petits désagréments tels qu'infections, miction difficile, constipation, hémorroïdes. Un traitement rapide permettra d'enrayer ces problèmes.

 

La période post-natale après une césarienne

Une césarienne nécessite quelques jours d'hospitalisation. Vous pourrez commencer à marcher dans les 24 heures suivant la naissance. La région incisée sera douloureuse au début mais avec les anti-douleur, elle sera largement supportable. L'utérus va commencer par se rétracter et rétrécir, vous occasionnant les mêmes symptômes de tranchées (crampes) qu'après un accouchement par voies naturelles. Votre vessie sera également endolorie et vous obligera à uriner souvent. L'intervention entraînera également des flatulences très inconfortables. Quelques jours après la césarienne, les points de suture vous seront retirés. Un rétablissement complet post-césarienne  prend environ 6 semaines. Evitez de soulever des poids trop lourds, faites attention lorsque vous  soulevez bébé, quand vous marchez, montez  et descendez un escalier et consultez dès que la douleur abdominale se fait plus forte, si vous ressentez une douleur dans les mollets ou si vous manifestez une fièvre anormale.

 

Ménagez-vous

Durant les semaines qui suivent l'accouchement, n'hésitez pas à vous faire aider car une femme qui accouche par césarienne éprouve plus de difficultés à récupérer son énergie qu'une femme ayant accouché par voies naturelles.

 

L'examen à la 6ème semaine

Quelque soit l'accouchement pratiqué, un examen sera effectué entre la 4ème et la 6ème semaine. Il comprend un examen de frottis cervico-vaginal et vérifiera par ailleurs :

-Votre poids

-Votre tension artérielle

-La position de votre utérus, sa taille et sa forme

-Vos seins

-L'état du vagin et du col de l'utérus

-Les endroits où ont été pratiquées des incisions (césarienne, épisiotomies)

 

Le Baby Blues et dépression post-partum

Vous risquez de vous sentir irritable, anxieuse, d'éprouver des sautes d'humeur juste après la naissance. Ce phénomène est ce que l'on appelle le "baby blues" ou "syndrome du 3ème jour". L'allégresse suivant la naissance se dissipe pour laisser place à un sentiment de tristesse inexplicable. 80 % des femmes ressentent cet état dépressif qui atteint son apogée le 5ème jour pour disparaître totalement dans les 2 semaines qui suivent. Les experts l'expliquent d'une part par la chute brutale des hormones après la naissance et par le sentiment de "vide" ressenti par la mère une fois que son enfant a été retiré de son ventre. Cet état dépressif peut aussi être dû à la crainte des nouvelles mères de ne pas savoir s'occuper de leur nouveau-né, par le fait de ne plus être au centre de toutes les attentions ou parfois par la déception devant l'apparence du bébé qui n'était pas comme elles l'avaient espéré...

 

Face au baby-blues que faire ?

-Reposez-vous et limitez les visites.

-N'hésitez pas à parler de votre ressenti à votre conjoint ou à votre médecin. Au besoin contactez des associations de jeunes mères dans votre cas.

-Acceptez l'aide que l'on vous offre et laissez tomber les tâches qui peuvent attendre

-Mangez beaucoup de fruits et de légumes et nourrissez-vous correctement.

Ce baby blues est sans gravité mais mérite une attention toute particulière pour ne pas dégénérer en dépression post-partum qui touche entre 12 et 28 % des femmes. Parmi les symptômes de la dépression post-partum on note :

-Une envie de pleurer, imprévisible et incontrôlée

-Un sentiment d'inutilité 

-Une incapacité à se concentrer

-Un état apathique, mélancolique, de lassitude...

Si cet état persiste, il est très important de diagnostiquer et de traiter ce problème très rapidement.

ryta

Je voudrais savoir comment arrêter les flatulences car depuis que j'ai accouché il y'a bientôt deux mois ça ne part plus et c'est trop gênant !

^