Babypedia Votre guide de bébé
retour
Nutrition de bébé

Compléments nutritifs : Astuces et conseils

Comment nourrir son bébé de façon judicieuse L'alimentation des tout-petits est généralement la préoccupation majeure des jeunes mamans, et à ce titre constitue un sujet d'inquiétude. La nourriture pour bébés est en effet souvent un casse-tête pour de nombreuses mères, au regard de la diversité des marques et des compléments alimentaires disponibles comme Babycook, Hipp ou Holle.

Une alimentation spécifique selon l'âge

L'alimentation d'un bébé répond à certains critères que vous devez prendre en compte, comme son âge et l'évolution de sa croissance. En effet des premières semaines aux premiers mois, un bambin a besoin d'avoir une alimentation diversifiée. Ainsi dans un premier temps, l'allaitement maternel peut se substituer à une alimentation, mais au bout de quelques mois cela ne suffit plus. Faute de carences en vitamines et minéraux, une alimentation spécifique doit alors être envisagée au bout de 6 mois. Ainsi, pendant 4 mois le lait maternel ou le lait premier âge est suffisant, et selon les cas au bout du 5ème mois une diversification est nécessaire. Selon les cas individuels et sous réserve de diagnostiquer d'éventuelles allergies alimentaires, une alimentation liquide et solide peut alors être envisagée.

 

L'introduction progressive des aliments

Ainsi, si vous observez qu'au bout de 6 mois votre bébé a suffisamment grandi et qu'il est capable de maintenir sa tête du haut de sa chaise haute, de ne plus avoir le réflexe d'extrusion et qu'il commence à mâcher, l'introduction progressive et en petites quantités de fruits et légumes voire d'aliments semi-solides peut alors être envisagée. Dans un premier temps il convient alors d'éliminer les légumes riches en fibres et difficiles à digérer pour votre enfant, et d'introduire des légumes verts bien tolérés. Haricots verts, épinards, carottes et purée de légumes d'abord peuvent ainsi lui être donnés à midi, en complément du biberon. Des fruits peuvent aussi lui être proposés 2 à 3 semaines après, mais impérativement cuits. De même, au bout de 5 à 7 mois, viandes et poissons riches en protéines constituent une alimentation équilibrée idéale et complémentaire. De petites quantités de la taille d'une cuillère à soupe ou d'un petit verre sont alors optimales pour le nourrisson, écrasées ou hachées pour qu'il puisse bien les ingurgiter.

 

La sensibilisation au goût de bébé

2 à 3 fois par jour lorsque le bébé est capable de s'asseoir est la fréquence moyenne de ces collations en petites quantités. Une fois que le bambin est sensibilisé à une alimentation diversifiée, les œufs peuvent être introduits au bout de 6 mois. Cependant attention aux aliments trop sucrés, aux boissons gazeuses et au miel, qui sont à proscrire à cet âge-là. Pour plus de sécurité, retirez tous les pépins et cuisez bien les aliments pour les ramollir. De même, préparer ses repas sois-même est préférable, puis hacher, râper, émincer et couper en petits morceaux tous les aliments, pour éviter qu'il ne s'étouffe. Dans la même optique et afin de prévenir tout risque d'allergie, l'introduction d'un aliment nouveau doit toujours être progressive. Cela permet ainsi d'identifier avec certitude la nourriture en cause et de l'éliminer en cas de mauvaise digestion ou d'allergie.

^