Babypedia Votre guide de bébé
retour
Nutrition de bébé

Mon bébé refuse le biberon. Pourquoi et comment faire ?

On ne peut pas allaiter indéfiniment le nourrisson. Diverses responsabilités reprennent en effet leurs droits sur la vie de la mère et imposent de changer de régime. Ce qui explique d'ailleurs pourquoi l'allaitement mixte est privilégié par la plupart des mères actives. D'autres mères, contraintes de faire un sevrage précoce, se consacrent exclusivement à l'allaitement artificiel. Mais, il n'est pas rare de constater que certains bébés refusent rigoureusement le biberon, et préfèrent exclusivement être directement nourris au sein. Certains acceptent, en prennent quelques millilitres et refusent de continuer. Quelle est la cause de ce refus ? Comment faire dans ces cas-là ?

Les facteurs psychoaffectifs

Le développement psychoaffectif de l'enfant passe par plusieurs stades. Le stade oral, premier de ces stades, est celui lié à l'alimentation à travers l'allaitement maternel essentiellement. À travers le plaisir de la succion du mamelon, l'enfant tend à supprimer la faim qu'il conçoit comme une grande tension dont il doit se débarrasser. L'enfant habitué à l'allaitement maternel, y voit donc à première vue, la seule et légitime façon pour lui de satisfaire sa faim. Il n'est pas psychologiquement préparé au fait que, pour des raisons indépendantes de sa volonté, sa mère devra cesser de lui donner le sein et qu'il aura à s'habituer désormais, de façon exclusive, à un nouveau mode de nutrition.

 

Les facteurs physiques

Dans certains cas, le refus du biberon est dû aux coliques qu'il éprouve après s'en être nourri. Il arrive en effet assez souvent que le nourrisson avale une quantité trop importante d'air pendant qu'il boit au biberon. C'est cette accumulation d'air qui entraîne les coliques.

Mais il peut également y avoir d'autres raisons souvent insoupçonnées. Votre bébé peut en effet refuser le biberon tout simplement en raison du lait en poudre qu'il contient et dont le goût ne lui convient tout simplement pas. Cela peut également être dû à la température du lait ou encore à l'hygiène de la tétine du biberon. Il faut en effet savoir que les bébés sont très sensibles à la propreté. Autre facteur récurrent : l'ouverture du bout de la tétine. Lorsque celle-ci est trop petite, cela nécessite un effort supplémentaire qui peut contraindre votre bébé à refuser le biberon.

Par ailleurs, il est assez fréquent que les bébés refusent les biberons lorsqu'ils sont malades : un petit rhume, un mal de tête...

Soulignons enfin une autre cause quelque peu banale : votre enfant peut être juste distrait par quelque chose dans son entourage immédiat (la télévision, un visiteur, un animal domestique qui joue, etc.). Temps que le stimulus de son attention ne sera pas dissipé, il ne voudra rien faire d'autre, encore moins, boire au biberon.

 

Les solutions

De façon globale, les causes évoquées ne sont pas difficiles à résoudre. Elles nécessitent juste, avant tout, une attention soutenue afin d'identifier la cause du refus. Dans le cas particulier des coliques, on recommande d'opter pour un biberon ayant un bon débit de lait, ou de lui faire changer de position (horizontale ou verticale).

 

Conclusion

De nombreuses solutions sont envisageables pour encourager votre bébé à boire au biberon. Cela peut passer par une association progressive de lait maternel et de lait artificiel, par le changement pur et simple du lait initial, de la tétine, ou encore de sa position. Faites preuve d'ingéniosité et apprenez à écouter les exigences de votre bébé afin de mieux les comprendre.

 

^