Babypedia Votre guide de bébé
retour
Questions médicales

Trouble de la croissance

La croissance d'un enfant suit un schéma déterminé appelé courbe de croissance. Dès la naissance, l'enfant peut déjà paraître trop petit et présenter un trouble de la croissance. Toutefois, le retard de croissance peut aussi se manifester au fil des années. Babypedia vous informe.

Comment l'enfant grandit

Pendant les premiers mois de la vie, la croissance est très rapide (de 50 cm à la naissance à 75 cm à la fin de la première année) et tend à ralentir vers 2 ans pour garder une vitesse de croisière à partir de 4 ans (où la taille atteint 100 cm) jusqu'au démarrage de la puberté. Après 4 ans, l'enfant (garçon ou fille) prend en moyenne 6 cm et 2 kg par an. Au cours de la puberté l'enfant fait une poussée de croissance rapide au début de la puberté pour les filles (10/11 ans) et vers 12 ans ½ chez les garçons.

La taille est l'élément qui témoigne le mieux de la santé générale d'un enfant. Un enfant qui a une croissance normale en taille est en bonne santé. La taille qui est reportée à chaque visite médicale, sur le carnet de santé, suit un couloir de croissance délimité par des mesures mini et maxi dans laquelle tout enfant doit se situer. La taille doit normalement progresser jusqu'à 2 ans mais d'un enfant à l'autre, il existe des variations qui ne doivent cependant pas alerter si elle sont situées en dehors des limites de ce couloir. Ce couloir de croissance est un des facteurs déterminants de la taille définitive. Si l'enfant grandit dans une zone normale mais dans le couloir inférieur, il sera vraisemblablement plus petit que s'il grandit dans le couloir moyen ou supérieur.

 

Les facteurs pouvant retarder la croissance

 

1) Le retard de croissance intra-utérin (RCIU)

Il retentit sur la croissance de l'enfant et se caractérise par une taille inférieure aux normes. La plupart des enfants concernés «rattrapent» naturellement ce retard de croissance durant les deux premières années de leur vie. Environ 10 % des nouveaux-nés trop petits pour leur terme grandiront plus lentement que la normale et seront des adultes assez petits.

 

2) Les facteurs psychosociaux

Les enfants délaissés, mal aimés, soumis à un entourage et un environnement agressif et contraignant les empêchant de s'épanouir sur le plan affectif et de trouver un équilibre psychologique sont des enfants qui ne grandiront pas normalement. Si l'on donne à ces enfants un environnement chaleureux dans lequel ils peuvent s'épanouir, la croissance repart et souvent rattrape le retard qu'ils avaient accumulé.

 

3) La dénutrition

Un apport insuffisant en calories et en protéines (acides aminés essentiels) peut empêcher  une croissance normale. Certains nutriments sont indispensables à la croissance, comme le calcium, la vitamine D, garant d'un bon métabolisme osseux.

Une déficience en hormone de croissance

Le moteur de la croissance est une hormone "l'hormone de croissance" fabriquée par une petite glande située à la base du cerveau, dénommée l'hypophyse. L'absence ou l'insuffisance d'hormone de croissance est notamment une cause fréquente de nanisme (anomalie physique des nains). Ce manque d'hormone de croissance peut être traité chez l'enfant après des tests effectués par un médecin spécialiste. Depuis 1985, le traitement lui-même est très réglementé qui consiste en des injections régulières d'hormones de synthèse ne présentant plus les risques liés à l'hormone humaine dont on se servait dans les années 80. Elle est administrée quotidiennement, au coucher, par une injection sous-cutanée indolore.

Des maladies diverses à l'origine des retards de croissance

  • Les maladies digestives
  • Les cardiopathies
  • Les maladies rénales
  • Les maladies osseuses
  • Les infections ORL à répétitions

D'une manière générale, les maladies inflammatoires, métaboliques, infectieuses, hématologiques et les cancers de l'enfant peuvent être la cause de troubles de la croissance. Par ailleurs, certains médicaments utilisés dans le traitement de ces affections (comme les corticoïdes) peuvent entraîner à eux seuls des troubles de la croissance.

 

La pratique d'un sport

Jusqu'à l'âge de 6 ans, un sport n'est jamais pratiqué intensivement et n'implique pas de compétitions. Pour que la pratique d'un sport n'entrave pas le bon développement de la croissance d'un enfant, il faut que l'enfant s'y adonne avec plaisir et qu'elle ne soit pas faite d'une manière excessive qui pourrait jouer sur le développement de sa musculature.

 

Babypedia vous rassure...

Votre enfant est petit ? Il ne souffre pas nécessairement d'un trouble  de la croissance ? Cette dernière dépend aussi de facteurs héréditaires. Si les parents sont petits, l'enfant peut aussi être plus petit que la moyenne tout en étant en bonne santé.

^