Babypedia Votre guide de bébé
retour
Questions médicales

Vaccination bébés et enfants

La vaccination de bébé, une précaution à ne surtout pas négliger Les vaccinations permettent chaque année de sauver 3 millions d'enfants contre les maladies virales et infectieuses dont certaines peuvent être graves. Grâce à la généralisation de la vaccination on a vu disparaître ou diminuer de manière considérable certaines maladies qui étaient autrefois mortelles comme la variole, le tétanos ou la tuberculose. Grâce aux vaccins disparaîtront peut-être demain la poliomyélite et la rougeole qui reste à l'heure actuelle une des principale cause de mortalité infantile dans le monde.

Quand vacciner votre enfant ? Les vaccinations et rappels chez le nourrisson et l'enfant

 

La vaccination de base et rappels obligatoires

  • DTP (Diphtérie, Tétanos, Poliomyélite) : Le cursus vaccinal s'est assoupli et se trouve désormais réduit à 1 injection à 2 mois et à 4 mois. Un rappel sera fait à 11 mois puis à 6 ans.
  • Le ROR  (Rougeole, Oreillons, Rubéole) : 1ère injection à 12 mois - Rappel entre 16 et 18 mois.

 

Le vaccins recommandés mais non obligatoires

  • L'hépatite B : 1 injection à 2 et à 4 mois - Rappel à 11 mois
  • Infections invasives à méningocoques de type C : 1 injection à 12 mois. Le vaccin peut-être co-administré en même temps que la 1ère injection de ROR.
  • La coqueluche : 1 injection à 2 et 4 mois  - Rappels à 11 mois et 6 ans (avec le 3ème rappel du DTP) - puis entre 11 et 13 ans.

 

Les contre-indications

Chaque cas est particulier et doit faire l'objet d'une discussion avec le médecin traitant. Il existe en effet des contre-indications formelles comme les maladies rénales, maladies du système nerveux... ou liées à des allergies. Cependant les vaccins se sont grandement améliorés depuis ces dernières années et les contre-indications sont moins nombreuses.

 

Assurez-vous que votre bébé n'est pas malade avec un nez qui coule, une diarrhée ou une légère fièvre qui, sans remettre en cause la vaccination, risquent de la rendre encore plus inconfortable.

 

L'importance des rappels

Il convient de rappeler qu'un vaccin ne reste actif que si les rappels sont effectués convenablement. Quand le médecin vaccine votre enfant il le mentionne sur le carnet de santé avec la date du prochain rappel. Surveillez bien les dates car si le délai est dépassé, il sera certainement nécessaire de recommencer tout le processus de vaccination.

 

Préparez votre enfant à la vaccination

Même s'il est tout-petit il peut parfaitement comprendre. Expliquez-lui sur un ton doux ce que le médecin va lui faire en lui précisant que cela ne sera pas très agréable mais que vous serez là pour le rassurer.

 

Pour gérer la douleur, quelques astuces seront les bienvenues. Appliquez une crème ou un patch anesthésiant sur l'épaule 1 à 2 heures avant le rendez-vous. Vous pouvez aussi donner un biberon d'eau sucrée à votre bébé juste avant la consultation et sa tétine en suivant. La succion associée à l'apport de sucre favoriseront la production d'endorphines, des hormones sécrétées par les glandes cérébrales dont les effets apaisants et analgésiques sont reconnus. À ne pas oublier également le  doudou ou tout objet familier qui  rassurera votre enfant.

^