Babypedia Votre guide de bébé
retour
Soins bébé

Tétine: Concernant le pour et le contre des tétines

Comme pour beaucoup de choix éducatifs, il y a bien souvent deux écoles, les pour et les contre. La tétine n'échappe pas à cette convention. Pourtant il existe un juste milieu, un équilibre facile à trouver pour faire de cet objet une simple aide.

Les arguments des pour.

La tétine vient combler un besoin existentiel de bébé : la succion. Le fait de téter apaise l'enfant lorsqu'il est fatigué, énervé, angoissé ou encore s'il souffre par exemple du ventre. Saviez-vous que votre bébé suçait déjà son pouce dans le ventre de sa maman, dès le 4ème ou le 5ème mois de grossesse ? C'est dire si ce geste est pour lui important, voire vital durant ses premières heures de vie, puisque c'est ainsi qu'il pourra se passer du cordon ombilical pour se nourrir par la bouche. Donner une tétine à son bébé est évidemment un geste d'amour puisque l'on apporte à son enfant immédiatement une douce sensation de sécurité et de réconfort. Lorsque l'enfant tète, son cerveau produit des endorphines, les hormones du bien-être, voilà pourquoi cet objet est si apaisant et que souvent l'endormissement est facilité.

 

Les arguments du contre.

Ces derniers diront qu'une tétine est critiquable au niveau de l'hygiène. Il arrive en effet qu'un enfant plus grand la fasse tomber et la remette dans sa bouche sans que la tétine ait eu le temps de passer sous un jet d'eau. La tétine lorsqu'elle est donnée trop souvent peut entraîner un retard de langage ou une élocution peu compréhensible. Donner de façon systématique une tétine à un enfant crée une dépendance qui sera très difficile de sevrer, rendant parfois le sommeil coupé et agité car l'enfant pleure et s'éveille dès que la tétine quitte sa bouche. Le dernier argument est de dire que la tétine déforme la mâchoire et donne des dents trop lancées vers l'avant.

 

Qu'en conclure ?

Que les deux écoles ont raison. La tétine donnée à des moments précis et avec parcimonie ne peut être que bénéfique à un enfant. Il ne faut pas la donner à votre enfant de façon presque continue. Concernant l'argument d'une dentition déformée, il existe des tétines plus adaptées aux enfants déjà pourvus de dents ; il y en a même pour ceux ayant déjà des dents définitives. Il est important que la tétine corresponde à l'âge de votre bambin. Le mieux étant tout de même qu'arrivé à l'âge de 3 ou 4 ans, cette tétine soit oubliée : cela va dans le sens du développement de l'enfant. Comme dans bon nombre de gestes éducatifs, faire participer l'enfant à son sevrage est un gage de réussite. Dès que votre enfant aura atteint une quinzaine de mois environ vous pourrez lui expliquer que la tétine ne quitte pas la maison : ce sera une première étape pour qu'il n'y pense plus pendant toutes vos sorties.

 

Par la suite, aux alentours des deux ans et selon son degré de compréhension, dites-lui qu'il est grand désormais et que la tétine restera dans sa chambre. Vous ne lui interdisez pas de l'utiliser continuellement mais dans un endroit à lui, bien précis. Utilisez une boîte à tétines, un petit crochet ou un joli sac en tissu. Cela deviendra le lieu exclusif de cette tétine. Au début, votre enfant essaiera de déborder mais vous verrez que bien vite il fera sienne cette nouvelle règle. De fait, comme sa chambre n'est pas le lieu où il passe tout son temps, il s'éloignera naturellement de cet objet. La dernière étape est de ne l'autoriser que pour se sommeil et bientôt, sans même s'en rendre compte, il l'aura abandonnée. Si vous constatez une trop forte résistance, ne cédez pas mais proposez un doudou comme objet transitionnel.

 

Comme dans tous les domaines la mesure est de mise mais nous ne doutons pas que vous en usiez.

^